Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le petit pull à manches chauve-souris: Frankie.

Publié le par Caticolo

De quoi s'agit-il ?

Un patron de chez Fiat Lux pour coudre un pull ou une blouse, c'est à dire soit en jersey soit en tissu chaîne et trame. J'ai acheté ce patron à La Grande Mercerie à Paris, en rencontrant Bérangère, la créatrice. J'aime bien voir en vrai les gens avec qui je discute sur instagram.

Avec coudières ou sans, et même avec coudières ajourées, ce qui est assez sympa, mais pas pour l'hiver... Les manches sont 3/4.

C'est le genre de couture très rapide et très simple, idéale pour les débutants. Les explications sont bien détaillées, moi j'ai fait à ma guise: Pas de coudières à cause du tissu chargé, le dos en une seule pièce pour éviter les raccords, et une petite fantaisie supplémentaire pour ne pas avoir froid aux bras....

Frankie Fiat Lux

J'ai eu un peu peur en le cousant car ce lainage n'est pas très souple, mais il lui fallait un modèle sans raccord (trop prise de tête).

Mais je ne suis pas coincée à faire l'avion !

Frankie Fiat Lux Couture

Et la petite fantaisie ?

On va dire que ce sont des mitaines, je suis frileuse et je n'aime pas les manches de tee-shirt qui dépassent.

Et voilà un pull à manches 3/4 rallongées. Çà existe déjà ?

Lainage depuis longtemps dans mon stock provenant de La Maison en Tissu. C'est un genre de laine bouillie, j'ai fait un essai de lavage à l'eau froide avant de commencer sans aucune incidence sur le tissu.

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Le petit port et la veste Nénuphar

Publié le par Caticolo

Devinerez-vous où ces photos ont été prises ? Un petit port au milieu de la ville, ça fait penser à Marseille, mais pour une journée cela aurait été trop compliqué.... 

Nous avons profité d'une journée à l'extérieur pour photographier ma deuxième veste Nénuphar.

Deer and doe veste Nénuphar

Quoi de mieux que des nénuphars pour une veste du même nom...

C'est un jersey matelassé acheté sur le site de 36 bobines, ne cherchez pas il n'y est plus.

Il s'agit de ce patron très japonisant , tout à fait à mon goût, et déjà cousu en version toile de Noël , à revoir   ici.

C'est un modèle très facile, la seule difficulté est dans la réalisation du col avec les deux crans, il s'agit d'être très précis. Les patrons Deer and Doe sont toujours ainsi, très bien expliqués, tout s'emboite parfaitement, mais il faut être minutieux. On retrouve ces crans sur le haut des poches, je ne les ai pas cousus cette fois car mon tissu était épais.

Le dos est en deux parties, ce qui permet de le froncer.

 J'ai hésité à supprimer les fronces car ce matelassé est épais, j'avais peur d'un effet trop rigide. Si vous voulez modifier le dos, Sandra a fait un tuto sur son blog que vous pouvez trouver  ICI.

J'ai réalisé le modèle A, je ne suis pas fan des manches très larges de la version B.

Modifications:  Je préfère coudre les manches à la veste avant de fermer les manches et les côtés comme préconisé. Ensuite je ferme les côtés à partir du bas de la manche jusqu'au bas de la veste.

Deuxième modification: le tissu étant très épais, je trouvais que les fronces du dos ne se plaçaient pas bien. J'ai passé un fil élastique juste sous la couture, c'est nettement mieux.

 

 

Place aux photos portées:

Deer and Doe veste Nénuphar
Deer and Doe veste Nénuphar

 

Deer and Doe veste Nénuphar
Deer and Doe veste Nénuphar

 

Alors, avez trouvé où nous étions ?

Dernier indice...

 

Partager cet article

Repost0

La cabane du petit bois (et la veste pour homme).

Publié le par Caticolo

Mais que fait donc Mr Poecolo?

Il est bien classe pour bricoler, ne trouvez-vous pas ? Il met la touche finale à ce qui l'a bien occupé depuis quelques mois....

Au passage, vous pouvez voir ce qui m'a bien occupée ces derniers jours: une veste pour homme.

Pendant ce temps là, Poecolo construisait une cabane dans le jardin de l'un nos fils.

Commençons par la veste, c'est un blog couture après tout !

Il s'agit de la veste issue du livre " couture casual wear homme" de Christelle Beneytout.

Déjà cousue l'année dernière, elle était trop petite et s'était déchirée. Je l'ai donc recoupée une taille au dessus, en 42. Non doublée, cette veste est assez facile à coudre, la seule difficulté est dans le col car les explications sont succinctes.

J'ai fait une modification car une veste d'homme sans poche intérieure, avouez que ce n'est pas très pratique. La dernière fois j'avais cousu une poche sur l'envers à l'exact emplacement de celle extérieure.

Cette fois-ci j'ai étudié une veste du commerce, voici en photo les modifications, ce n'est pas si compliqué.

J'ai cousu à la main cette parementure le long de l'épaule et de la manche, puis je l'ai coupée en biais pour rejoindre le bas de la veste.  Enfin j'ai ajouté une poche un peu plus grande sur le côté gauche.

Je pense que Poecolo apprécie...

Après de multiples essais sur ce tissu épais et en double, c'est la boutonnière stretch de ma machine qui a bien voulu se laisser coudre. Quel stress...voir plus bas.

 

La cabane, maintenant:

19 mètres carrés, c'est presque une résidence secondaire !

Il y aura de la place pour ranger nos vélos quand nous viendrons en visite !

BONUS

Pour rire un peu...

J'ai commencé par coudre la deuxième parementure sur la première au lieu du côté droit. Et je ne comprenais pas ce qui se passait !

Donc, j'ai décousu.

Ensuite, j'ai demandé des avis sur instagram car Mr Poecolo trouvait que le col rebiquait: surpiqures, ou pas de surpiqures ? Puis sans attendre les réponses, j'ai surpiqué le col et les bords de la veste: horrible !

Donc, j'ai décousu.

Enfin je stressais avec les boutonnières car je sais que là est la limite de ma machine? Tant que le tissu est fin, c'est impeccable, mais avec des épaisseurs, ça coince. Bref, avec la boutonnière stretch, et en aidant un peu, j'en réussis 5 à la suite. Je mets tous les atouts de mon côtés: bâtir pour que le tissu ne bouge pas, ne pas coudre les poches tout de suite pour éviter les sur-épaisseurs, tracer un trait pour aller bien droit , et on y va...

Une boutonnière au milieu du ventre, je ne pense pas que ça plaise à Mr Poecolo...

Donc, j'ai décousu.

Incroyable ! tout a été décousu sans trouer ce tissu,sans utiliser le découd-vite trop coupant,mais avec une grosse aiguille à bout arrondi.

Tissu du marché St Pierre, avec de la laine, donc ce sera une veste bien chaude.

Ainsi je participe au défi " coudre pour un homme" organisé par Nabelmumu du blog Coudre et Découdre. Pour voir les réalisations des défieuses c'est  ici

Partager cet article

Repost0

Tuto de la trousse de toilette ultra légère et ultra facile .

Publié le par Caticolo

Cette nouvelle année commence fort avec un deuxième tutoriel, pour réaliser une trousse de toilette.  Quand nous voyageons à vélo j'utilise une pochette d'imperméable pour mes affaires de toilette. J'ai copié le modèle pour faire une petite surprise à Mr Poëcolo.

N'ayant pas pris de photos lors de la première réalisation, j'ai cousu une deuxième trousse, pour moi cette fois, et  plus jolie que ma pochette d'imper.

Chacun la sienne !

Voici donc ce tuto qui conviendra aux débutant(e)s, très simple à coudre.

Tuto de la trousse de toilette légère

Matériel:

De la toile enduite, un carré 28x28 cm et un rectangle 28x180cm

Une fermeture éclair fine de 30 cm ( attention celle que j'ai utilisé est trop grosse), peu importe qu'elle soit séparable car nous la couperons.

42 cm de lien pour suspendre la trousse.

 

Dans cette trousse, je peux ranger du shampoing, un étui à brosse à dents, le tube de dentifrice, une boite à savon, un déo et quelques tubes de crème. Pas si petite que ça, mais pour voyager léger c'est parfait!

 

La lanière permet de suspendre la trousse dans les douches .

Faites bien attention au sens de la fermeture éclair, elle doit s’ouvrir du côté de la lanière, cela permet éventuellement de pouvoir la laisser ouverte. Croyez moi, c'est pratique ! Pratique est mon mot préféré pendant les voyages à vélo...

Sur cette base, on peut imaginer des pochettes plus petites, ou plus grandes, à vous de jouer !

Partager cet article

Repost0

Nouvelle année !

Publié le par Caticolo

Avec ce premier message 2019, je vous souhaite, chers abonné(e)s, une bonne et heureuse année, pleine de coutures, puisque je pense que la majorité d'entre vous lisez ceci pour le côté cousu main, mais aussi remplie de tout ce que vous avez envie ! car je sais qu' il y a aussi des ... simples lecteurs !

Nous allons commencer cette année avec un modeste tutoriel, celui des sacs lunchbag cousus pour Noël.

Au départ, il y a celui-ci, rapporté d'un déjeuner livré, utilisé par mon fils.

J'ai aimé la petite remarque " je verrais bien un sac comme celui-ci cousu par maman..." Bien sûr, j'ai foncé! Enfin, avant de foncer, j'ai cogité.

D'abord un prototype, avec un restant de jean stretch.

J'ai ajouté une touche de piqué libre, pas évident sur la toile enduite. Je suis ensuite passée au sac définitif. Aux sacs définitifs, plutôt, car c'est fou le nombre de gens qui avaient soudain besoin d'un lunchbag !

J'ai essayé de prendre des photos, voici donc le tuto en images.

TUTO DU LUNCHBAG

Matériel:

Toile enduite, deux couleurs assorties.

Pour chacun, c'est à dire le sac et la doublure:

3 rectangles de 36 x 20 cm ( 2 côtés longs et le fond)                                                   

2 carrés de 20x20 cm ( 2 côtés courts)

1 rectangle 32x23( pour le rabat)

Sangle pour les anses: 50 cm deux fois pour les courtes

65 cm deux fois pour les longues à porter sur l'épaule.

 

Et voilà, c'est fini ! Bon, d'accord, c'est un peu long, mais au bout du 5eme, on fait ça presque les yeux fermés!

 

Quel plaisir de recevoir cette photo avec le message: " le sac est prêt pour demain "

 

Partager cet article

Repost0