Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La robe Dressed à mange longues

Publié le par Caticolo

Déjà cousue en version manche courtes, tel que le veut le patron, je vous la présente maintenant légèrement modifiée pour l'hiver.

Dressed la robe à manches longues

Première modification: elle est en jersey. Théoriquement, il faut un tissu chaine et trame, mais le jersey ne m'a posé aucun problème, et même, je trouve qu'il convient parfaitement. J'ai modifié directement la ligne d'épaule en la rétrécissant en largeur de 2 cm vers le cou ( problème sur la précédente, ça baillait).

Dressed la robe à manches longues

Pour les manches, je me suis inspirée de la robe arum, toujours chez Deer and Doe.

 

Pas de pinces poitrine et des manches chauve-souris, cela me paraissait pouvoir fonctionner. Dans un premier temps j'ai simplement allongé la manche, en me basant sur le patron Arum. C'est une manche en deux parties, un devant et un dos, et assemblée d'abord par une couture dessus. Ensuite on coud le dessous en même temps que les côtés.

Mais à l'essayage, c'était beaucoup trop large. J'ai donc redessiner et recoupé, un peu au feeling.

Dressed la robe à manches longues

Quand à l'encolure, pas besoin de parementures, c'est donc encore plus rapide ! J'ai ressorti le livre de Marie Poisson:" coudre le stretch", pour voir comment coudre la bande d'encolure. Il est dit que , pour les encolures bateau, c'est très souvent un simple repli de moins de un cm. Parfait ! Je l'ai cousu à l'aiguille double.

Vous noterez que la gaine pour passer l'élastique est à la bonne largeur, je n'ai pas pris la surjeteuse pour la ceinture.

Dressed la robe à manches longues

J'ai retiré le manteau, vite fait pour les photos !

Dressed la robe à manches longues
Dressed la robe à manches longues

Il y a les poches, seules les manches sont modifiées. J'ai hésité à couper les manches version 7/8, j'aime bien, mais je peux toujours les retrousser !

Dressed la robe à manches longues

Bref, je suis ravie ! Certes j'ai perdu les jolis manchons de la version originale, mais une autre version me trotte dans la tête...

Affaire à suivre.

Tissu jersey de mon stock, je crois qu'il provient de chez Myrtille à Nantes.

MODICATION

J'ai descendu la taille de 2 cm, je préfère ainsi.

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Dressed la robe

Publié le par Caticolo

Bonjour, me revoici avec un deuxième patron du livre Dressed de Deer and doe.

Cette robe est mon deuxième coup de cœur, alors tant pis si elle a des manches courtes, je couds en suivant mes envies!

Dressed la robe

De quoi s'agit-il ?

 

Un modèle certes tout simple, le genre que j'aime. J'avais trouvé cette double gaze à La Maison en Tissu et j'étais sûre  qu'elle  conviendrait parfaitement. Ce modèle se coud vite, j'aime beaucoup les manches, qui sont très faciles à assembler.

L'encolure est bateau, la parementure doit être thermocollée. Au premier essayage, zut, ça baille...

Est-ce à cause de la parementure un peu rigide ( j'ai pourtant acheté du thermocollant léger), à cause de la surpiqure ( j'avais l'impression que cela ne baillait pas avant). Ou bien c'est un problème récurrent chez moi, je dois souvent reprendre au niveau des épaules. Bref, j'ai démonté et repris de 1,5 cm à chaque épaule.

Dressed la robe

J'avoue avoir hésité à coudre la gaine pour passer l'élastique, car la robe me plaisait telle quelle lors de l'essayage! D'ailleurs je n’abandonne pas l'idée...

Tout se passait bien, donc. MAIS ATTENTION, il faut lire soigneusement et toujours réfléchir avant d'agir !

Au paragraphe 13, lors de l'assemblage final, il faut coudre la jupe au corsage, puis surfiler ensemble les surplus de couture SANS LES RECOUPER. C'est là que c'est important, car ensuite la gaine pour passer l'élastique se coud sur le haut du surplus...

Et moi, toute contente d'avoir une surjeteuse, j'ai surjeté...et coupé , il restait 8 mm de surplus !

Déjà, pour coudre le haut du surfilage, j'ai dû m’appliquer ! Mais pour faire passer un élastique de 1 cm, c'était impossible. J'ai essayé avec un de 6 mm, après deux heures de tentatives désespérées, j'ai abandonné. J'avais réussi à le passer, mais impossible de le faire coulisser. La robe avait une taille de guêpe...et moi pas !

Heureusement , j'ai pu passer un fil latex élastique, cela ne se voit pas trop. La ceinture est donc marquée, mais un peu moins large que le modèle.

Dressed la robe
Dressed la robe

 

Dressed la robe

Grand vent aujourd'hui, c'était difficile de prendre des photos à l'extérieur.

Dressed la robe

Au départ, je m'étais dit qu'il devait être possible d'ajouter des manches longues... Finalement je ne suis pas sûre de le faire car avec un pull ou un gilet, je trouve cette robe portable en hiver.

Dressed la robe
Dressed la robe

 

Dressed la robe
Dressed la robe
Dressed la robe

MODIFICATIONS

Lors du premier patron du livre, le chemisier , j'avais réalisé une toile en 38 qui était trop grande. Forte de cette expérience, j'ai décalqué le patron en 36. Heureusement qu'il me restait un peu de double gaze et que j'ai rapidement refait une toile, car cette fois, c'était trop serré. Donc attention, ce modèle ne taille pas du tout comme le chemisier, il est plus près du corps . Il n'y a pas de pinces poitrine. J'ai coupé le patron en 36 de carrure et élargi les côtés au 38/40. Je pense que j'aurais pu descendre un peu plus la taille.

Un modèle à refaire...

Et vous, vous arrive-t-il de coudre des robes à manches courtes en janvier ?

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Dressed, le chemisier...

Publié le par Caticolo

Merci pour vos nombreux messages de soutien lors de mon dernier post, alors oui, je continue à bloguer!

Voici mon dernier coup de cœur: le livre édité par Deer and Doe " Dressed". Vous savez que je suis vraiment fan de cette créatrice, je n'ai pas hésité à l'acheter.

De quoi s'agit-il ?

Tout d'abord, c'est un livre qui nous fait réfléchir à notre garde robe idéale. La première partie propose une méthode pour analyser nos besoins, notre morphologie, nos couleurs...ici le lien pour accéder à la présentation du livre.

Dans la seconde partie, nous avons des patrons, 9 au total: robe, jupe, jupe culotte, short, tee-shirt, chemisier, blouse, gilet, pantalon. Des tenues basiques et simples à coudre, ce livre s'adresse donc aussi à des débutantes.

De prime abord j'ai été déçue . Les patrons sont vraiment basiques, présentés dans des couleurs neutres. En réfléchissant je me suis dit qu'ils présentaient de nombreux avantages. Bien travaillés, avec toujours le petit détail propre à cette marque, on aura toujours la possibilité de les décliner dans d'autres couleurs, voir de les transformer. D'ailleurs, j'ai constaté que je manquais de basiques unis assortis aux hauts et bas que j'aime colorés.

Toutes les tenues se combinent parfaitement.

Bref, maintenant, j'ai envie de presque tout coudre !

Voici donc la première pièce cousue, le chemisier.

 

Dressed, le chemisierDressed, le chemisier

Dressed, le chemisier

Non pas un, mais deux, et même trois, parce que j'ai d'abord fait une toile rapide en taille 38, qui s'est avérée trop grande. Donc attention , ça taille plutôt grand. C'est une forme loose, sans pinces poitrine. J'ai coupé la taille 36 et élargi les côtés au 38.

Un chemisier sans col, mais une jolie encolure, facile à coudre.

Dressed le chemisier

Celui-ci,la deuxième version, réalisé dans une cotonnade toute douce, me va parfaitement.

Dressed le chemisier

Contente de ce qui devait me servir de toile, et qui en fait a déjà été porté, je me suis lancée dans une deuxième version sobre, en double gaze. J'aime beaucoup cette matière très agréable et bien chaude, mais je la trouve difficile à travailler.

Dressed le chemisier

J'ai repassé et étiré le tissu au maximum, car il se détend. Et bien l'encolure baillait, j'ai dû reprendre au niveau des épaules...

Dressed le chemisier

J'ai craint que l'encolure soit trop dégagée, mais c'est quand même cette forme qui fait la différence.

Dressed le chemisier

MODIFICATIONS

J'ai allongé les manches de 15 cm pour le premier( indication prise sur un blog sans vérification de ma part) mais c'est un peu court. J'ai cousu une bande de tissu pour pouvoir le porter en manches 3/4 sans avoir à monter l'envers du tissu. Déplié, je peux quand même facilement enfiler un gilet sans avoir les manches qui remontent aux aisselles.

Après avoir cousu avec du fil blanc, j'ai trouvé que le noir faisait ressortir la couleur. Je me suis contentée de repasser sur la première couture, pas terrible !
Après avoir cousu avec du fil blanc, j'ai trouvé que le noir faisait ressortir la couleur. Je me suis contentée de repasser sur la première couture, pas terrible !Après avoir cousu avec du fil blanc, j'ai trouvé que le noir faisait ressortir la couleur. Je me suis contentée de repasser sur la première couture, pas terrible !

Après avoir cousu avec du fil blanc, j'ai trouvé que le noir faisait ressortir la couleur. Je me suis contentée de repasser sur la première couture, pas terrible !

Pour le deuxième chemisier, j'ai allongé la manche de 22 cm à partir du trait indiqué sur le patron. C'est mieux mais encore un peu juste, méfiez vous si vous avez de longs bras.

  • J'ai coupé en taille 36 pour la carrure et la longueur, et entre 38 et 40 pour les côtés. Pour moi, c'est bien.

Le tissu provient de mon stock, coton de la Maison en tissu  et double gaze de chez Myrtille.

On a toujours besoin d'un petit haut noir, n'est-ce pas ?

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Nouvelle année, ce blog doit continuer !

Publié le par Caticolo

Chers abonnés et chères abonnées, je suis contente de vous retrouver pour vous souhaiter une joyeuse année, remplie de beaux projets. Si vous êtes ici, c'est que vous lisez encore les blogs...Figurez vous que nous sommes nombreuses à nous inquiéter de la baisse de fréquentation de nos lecteurs et lectrices . Non, nous n'avons pas envie d'abandonner! 

Quand Rebecca du blog" Mars - Elle" a proposé de former le gang des blogueuses couture, cela m'a plu. Il s'agit de se retrouver autour d'un thème et de publier un article , aujourd'hui nous jouons à " pourquoi tu blogues , pourquoi tu couds?"

Le réseau Instagram permet un échange très sympathique, j'y ai fait de belles rencontres, j'y suis très présente, mais le blog est son complément.

Pourquoi je blogue?

 Quand j'ai commencé la couture avec ma première vraie machine à coudre, il y a huit ans, j'ai aimé trouver des conseils et des astuces chez les blogueuses. 

Tee-shirt Plantain Deer and Doe

Puis j'ai décidé d'ouvrir ce blog car je me sentais seule, ne connaissant pas de couturières dans mon entourage. Cela m'a permis de rencontrer, virtuellement- et aussi pour de vrai - des passionnées. Finalement je me suis aperçue qu'il y avait près de chez moi des personnes qui cousent, qui aiment coudre, qui ont envie d'apprendre à coudre !

tee-shirt Plantain allongé en tunique pour ma soeur

Notre amie nous a quitté avant d'avoir eu le temps de créer ce petit club dont elle parlait souvent, je pense à elle . Peut-être qu'un jour je pourrai ouvrir la maison et partager en vrai ma passion...

Jupe ultra-rapide cousue à partir d'une tunique ratée

Le blog me permet de détailler, d'expliquer, de garder la mémoire de mes essais, mes erreurs et mes réussites.

Grace aux" 4 bricoles" nous avons rencontré des abonné(e)s, surtout lors de nos voyages à vélo, parler couture quand on voyage à vélo, c'est top !

Pourquoi je couds ?

Série de mini gants de toilette adaptés aux petites mains

Pour créer ! Au départ j'ai commencé modestement avec des poissons. Ben oui, pourquoi pas ???

Puis j'ai osé les offrir, j'adore les voir suspendus dans leur nouvelles maisons...

Je prends plaisir à offrir mes petits cadeaux cousus, alors j'ai élargi ma palette. Et j'ai découvert la méthode du piqué libre. Je peux affirmer que j'adore dessiner à la machine !

le cadeau à offrir à celle qui va partir en week-end !

J'aime coudre des pochons personnalisés.

Sac pour mon papa hospitalisé
la retaite, un moment à soi...

 

Il faut avouer que c'est valorisant et que cela fait du bien à son ego de savoir se servir de ses mains.

A Noël, il y a eu plusieurs sacs à pain dur

Je couds aussi beaucoup pour moi, je n'achète pratiquement plus jamais de vêtements. Mais là, vous le savez car je partage ici mes cousettes, même si ce n'est pas très régulier.

Quel plaisir quand on me complimente sur un vêtement que j'ai cousu ! je pense que la veste Chloé de La Maison Victor devance mes autres coutures, juste avant la robe Mira de Fibre Mood...

J'allais oublier de vous parler des défis organisés par quelques unes, cela m'a vraiment motivée. J'ai participé avec plaisir quelques fois à ceux de C de Syl .

 

J'espère que vous continuerez à me lire, à commenter, à faire un petit signe pour dire que vous êtres là et je vous remercie d'avoir eu la patience de lire cet article jusqu'au bout.

Vous trouverez sur le blog de Rebecca la liste des blogueuses du gang: ici

 

 

Partager cet article

Repost0