Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La robe porte-feuille du magazine Ottobre

Publié le par Caticolo

Bonjour chers abonné(e)s

Me voici aujourd'hui avec un style de robe jamais cousu encore: le style cache-coeur que j'aime beaucoup. Voici donc les robes porte-feuille, ou robes cache-cœur.

Avant de commencer celle-ci, j'ai fait des essais avec un jersey de mon stock car j'avais un peu peur du décolleté.

Je suis partie du patron de la robe Mia de L'usine à bulles, déjà cousue  ici .

J'avais choisi la version encolure ronde, mais on peut aussi coudre la version encolure cache-coeur bien profond. Heureusement, j'ai trouvé sur le net comment modifier le cache-cœur pour le rendre portable.

Sur le blog de Laisse Luciefer, j'ai trouvé le hack de la robe Mia. Je m'en suis inspiré pour créer le haut .

Le résultat est impeccable ! Sauf que je trouve la bande d'encolure trop large.

 

Ensuite , voilà que je tombe sur cette jolie robe de Kokechic , et j'avais le magazine dont le patron est issu !

(J'aimerais beaucoup trouver un jersey fleuri ...)

J'ai suivi fidèlement ses explications: comme elle, j'ai coupé le patron en une seule pièce, en attachant la jupe au haut.

Comme elle, j'ai fixé la bande d'encolure endroit contre endroit, puis j'ai replié vers l'envers sans faire de rentré d'ourlet pour éviter les épaisseurs. J'ai simplement surfilé le côté extérieur de la bande d'encolure.

Je me suis basée sur le corsage de la robe noire pour avoir un décolleté un peu plus fermé.

robe porte-feuille Ottobre
robe porte-feuille Ottobre

Mes liens sont bien longs !

robe porte-feuille Ottobre

Finalement, le décolleté est un peu ...décolleté !

robe porte-feuille Ottobre

J'ai utilisé un jersey de chez Myrtille que j'avais en stock. Stock qui baisse, mais heureusement j'ai encore deux trois jolis tissus !

robe porte-feuille Ottobre

Vous n'en verrez pas plus ! Et j'ai vraiment envie de cette robe en version fleurie, je vais essayer de trouver sur le net car à Amiens, le choix est réduit.

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

La veste Miller de Couturood

Publié le par Caticolo

Bonjour chers abonné(e)s

Il y a peu de patrons de couture homme sur le marché, alors quand la créatrice de Couturood s'est lancée, j'avais participé par l'intermédiaire de la plate-forme" kiss kiss bang bang"et en contre-partie, j'avais choisi ce patron de veste.

Pour moi, je trouve que c'est plutôt un gilet, mais un gilet "chic".

De quoi s'agit-il ?

C'est une veste légèrement cintrée, col en v assez profond, et doublée. Elle se boutonne. Il existe deux versions:

- col Mao en tissu, poignet avec une fente et poches plaquées

- col et poignets en bord côte et poches passepoilées.

Rien ne nous empêche de mixer les deux versions, comme je l'ai fait. J'avais acheté ce sweat sur le site des coupons de St Pierre, car j'aimais beaucoup la couleur et je trouvais que c'était un peu plus original que les traditionnels gris, bleu, vert foncé.... Mr Poecolo était beaucoup moins fan, je le voyais bien à son air...

Je n'avais pas de bord côte assorti, et les poches passepoilées avec du sweat plutôt épais ne me tentaient pas. Je suis donc partie sur le modèle A avec les poignets B.

Veste Miller Couturood

Mon retour sur le patron:

C'est un patron proposé au format pdf, A4, A3, A0, US letter. En A4: 28 pages, ça va encore à assembler, surtout que les feuilles s'assemblent deux par deux, le final est tout en longueur mais il y a la possibilité de couper entre les différentes parties, c'est plus facile à manipuler.

ATTENTION, il fait bien ouvrir le téléchargement avec Acrobat Reader, ce qui est précisé, et ce que je n'ai pas fait. Ainsi, vous pouvez choisir la taille que vous désirez imprimer, avec ou sans marge...moi, ayant tout imprimé, j'ai eu du mal à décalquer, je ne comprenais pas si les marges étaient comprises ou non, car il est dit dans les explications: " les marges sont de 1 cm", et c'est tout. J'ai donc envoyé un message via instagram à Maud, allias Bisoudoudou , pour demander des explications. Maud m'a très vite et très gentiment répondu, et c'est là que j'ai compris mon erreur.

Les premières étapes sont rapides et faciles . Au premier essayage, le col Mao était trop haut et se tenait trop droit. Puisque en double, il est un peu rigide. Je l'ai donc recoupé. On le voit sur la photo suivante, il est moins haut.

Veste Miller Couturood

Les explications sont claires, les pièces s'emboitent bien. Les manches se sont parfaitement laissées coudre, malgré l'embu. Ensuite on coud la doublure, pour que les manches s'enfilent facilement, j'ai choisi un tissu adapté.

C'est maintenant que tout se complique, il s'agit de coudre la doublure à la veste, et là j'ai trouvé les explications très légères !

J'ai déjà doublé la veste Chloée, et je me souviens du casse-tête ! Cette fois, pas besoin d'aller chercher un tuto, j'ai compris le principe mais j'ai eu beaucoup de mal. On commence par assembler au niveau des poignets, et ensuite on cogite, on cogite....

Bien entendu, il était écrit " attention que les manches ne se vrillent pas", je vous assure que j'ai fait attention, mais au premier retournement, c'est vrillé !!! donc, impossible d'y passer la main.

On ne s'énerve pas, on découd, on recommence...J'ai fini par insérer la doublure dans la veste comme si c'était terminé, pour comprendre comment j'allais faire. Là j'ai vu que je me suis trompée avec le poignet, je l'ai mis autour de la manche pour le coudre, et non dedans comme il le fallait. C'est important pour coudre la doublure ensuite, mais ce n'est pas grave, ça ne se voit pas !!!

veste Miller Courood

BREF, J'AI RÉUSSI !

La dernière étape, la plus angoissante, était celle des boutonnières... Comme d'habitude, les dix essais sur mon échantillon étaient parfaits, mais dès que je suis passée à la veste, ça a coincé. J'adore ma Pfaff, mais ses limites sont les boutonnières, comme dit la marchande. Dès qu'il y a de légères épaisseurs, elle me fait tous les coups foireux possibles. J'ai réussi à découdre trois ratés sans abimer le tissu, j'ai abandonné en me disant que j'allais demander à Belle Maman de m'apprendre à les coudre à la main. ( Belle Maman adore coudre les boutonnières !) Et puis finalement, à 22 heures, j'ai fait une dernière tentative, j'étais trop énervée pour aller me coucher. ET c'est passé ! Certes, la première n'était pas complète et la dernière trop longue, allez savoir pourquoi ?

Le lendemain, j'ai fignolé à la main, non mais, c'est pas la machine qui commande ici .

Veste Miller Couturood

Restait l'étape photo, pas le moment préféré du principal intéressé...

Veste Miller Couturood

Au fur et à mesure des essayages, Mr Poecolo s'est habitué à la couleur, et finalement, il aime bien. Ouf ! Et moi, j'ai été super fière quand ma mercière préférée, qui m'a conseillée pour les boutons, s'est exclamé" que c'est beau!".

Nous avons profité d'une accalmie pour prendre quelques photos, le mannequin était partant.

Veste Miller Couturood

Terminée le matin et portée aussitôt, le tissu s'est froissé sous la veste.

Veste Miller Couturood
Veste Miller Couturood
Veste Miller Couturood

Je suis partie sur la taille M en élargissant au L pour la poitrine, ce qui correspondait aux mesures. Je dirai que ce modèle ne taille pas grand, et qu'il est ajusté du fait qu'il est légèrement cintré. Mr Poecolo l'aurait préféré un peu plus long, quelques centimètres en plus m'auraient plu aussi.

Ainsi, j'ai à nouveau participé au défi" je couds pour un homme" organisé par Nabelmumu, vous pouvez voir  ici  les réalisations des participantes.

Publié dans Couture homme

Partager cet article

Repost0