Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cardigan Jamie de Ready to Sew

Publié le par Caticolo

Bonjour, les abonné(e)s !

Profitons de ce beau soleil, et de la floraison de l'oranger du Mexique pour prendre quelques photos de cette nouvelle cousette. Je sais, je couds beaucoup, je rattrape le temps perdu lors du premier mois de confinement.

Voici un modèle que je lorgne depuis longtemps, quand j'ai vu que Raphaëlle de Ready to Sew nous offrait une réduction, je n'ai pas hésité.

Le cardigan Jamie ( à voir ici)

C'est un patron pdf, à imprimer, donc. Il est proposé en deux longueurs, vous voyez la version courte. Facile et rapide à coudre, les explications sont parfaites. Il faut juste être très précis au moment du montage de la bande d'encolure. Je l'ai cousu à la surjeteuse, en faisant un bâti à la machine avant.

Il me restait du jersey molleton acheté aux coupons de St Pierre, souvenez-vous, j'avais cousu une veste pour Mr Poecolo.

Cardigan Jamie Ready to Sew

Je laisse place aux photos:

Cardigan Jamie Ready to Sew

Et toujours ce pantalon dressed de chez Deer and Doe que je ne quitte plus et dont la couleur va avec tout, ou presque !

cardigan Jamie Ready to Sew

Tiens, une couture dans le dos, non prévue au départ! Je n'ai pas réalisé de toile ( marre de faire une toile à chaque nouveau patron) et voilà: trop grand. D'après les mesures poitrine, je devais couper une taille 38, ce que j'ai fait . Le prochain sera en taille 36 !

J'ai donc retiré 2 cm en faisant une couture au milieu avant de coudre la bande d'encolure.

Cà, c'est le premier raté ( bien fait pour moi).

Suite des ratés: il y en a quand même parfois.

Vous avez trouvé ?

La moche bande d'encolure trop étirée et pas bien fixée, donc qui déborde en bas d'un côté et qui n'est pas en place au milieu devant.  Donc... ce cardigan n'aura pas de boutons, ça mettrait trop en valeur le décalage ( dommage car j'en avais.)

Mais sans boutons, il me plaît bien.

cardigan Jamie Ready to Sew

Je vous ai dit que mes marques de patrons préférés ( deux créatrices indépendantes) sont Ready to Sew et Deer and Doe ?

Je crois que oui... ce n'est pas fini, car j'ai acheté le e-book de la combinaison Jazz , et Raphaëlle vient de sortir des merveilles: le pantalon papao, et la salopette Patsy , qui me rappelle ma jeunesse et j'aime beaucoup !

Partager cet article

Repost0

Le pantalon Dressed numéro 2

Publié le par Caticolo

Bonjour chers et chères abonné(e)s. Je vous présent une couture pour moi ! Cela change des masques, et ça fait du bien !

J'avais acheté ce tissu à la maison en tissu en prévision d'un deuxième pantalon du livre Dressed. Oui, je ne me foule pas, mais ce modèle est tellement rapide et facile à coudre que je n'hésiterai même pas à en ajouter un autre sur ma liste. Et puis le patron est déjà imprimé et découpé...

J'ai déjà présenté ce modèle  ici, donc je laisse la place aux photos.

Dressed le pantalon
Dressed le pantalon

Quand j'ai acheté ce coton légèrement stretch, je n'avais pas remarqué que des bandes plus claires apparaissaient...

Dressed le pantalon

C'est un vêtement très confortable, on a un peu l'impression d'enfiler un jogging car la ceinture est élastiquée. Il n'y a pas de fermeture éclair, avec un tissu contenant de l'élasthanne, c'est parfait en mode confinement.

Vous apercevez mon jardinier particulier ?

Il doit penser que ce n'est pas grâce à moi que nous aurons un potager super propre cette année !

Bon, un peu de courage, profitons que la brouette est vide pour la déplacer légèrement...

Là, il n'y avait rien à arroser, c'est juste pour me donner une contenance .

Bref, ce pantalon est , pour moi, parfait . Comme il taille grand, je l'ai cousu comme le précédent en taille 34 et en rabotant les marges de couture .

En prime vous avez fait un petit tour de jardin !

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Couture de confinement

Publié le par Caticolo

Chers abonné(e)s, bonjour

J'espère que vous vous portez bien , ainsi que vos proches, et que cette situation de confinement ne vous est pas trop pénible. Il est bien difficile de rester serein,  mais essayons quand même !

Si, comme nous, vous habitez à la campagne, ou dans une grande maison avec jardin, cela sera sans doute plus apaisant que pour d'autres.

Au moins cette année, le jardin sera bien entretenu !

Je n'oublie pas que le petit Félicien va souffler sa première bougie, je m'étais promis que lui aussi aurait son tableau de mini doudous.

J'ai cousu un scratch derrière chaque doudous, il faut quand même pouvoir les manipuler !

 

Il ne restait plus qu'à confiner les doudous !

Je pensais avoir plein de temps pour coudre, mais l'envie n'y est pas...

Et puis il y a cette histoire de masques. Faut-il en porter ? est-ce inutile, voir pire que mieux ?

Attention, je précise bien que ces masques ne sont pas des dispositifs médicaux, ils sont simplement une barrière supplémentaire . Un masque en tissu, c'est mieux que rien.

Comme beaucoup j'ai longtemps hésité, finalement j'ai été convaincue par l’hôpital de Grenoble   qui avait fourni un tuto pour coudre un masque barrière. Ici .

Certes bien couvrant, mais avec une couche de polaire entre deux tissus, comme conseillé, c'est quasi irrespirable ! Vous imaginez quand il va commencer à faire chaud...

J'en ai pourtant cousu quelques uns...  J'aime bien le principe de la coulisse qui permet d'avoir un lien d'un seul tenant qui passe derrière la tête.

Puis l'AFNOR ( association française de normalisation) a publié également un tuto pour coudre son masque. C'est un document très complet et très long, mais Anne, du blog " l'atelier des gourdes" nous a fait un récapitulatif très clair, alors j'en ai profité.

En relisant son blog, je vois qu'elle a écrit un nouvel article très intéressant que je vous invite à lire: ici

J'ai donc suivi ses conseils et me suis lancée dans la confection en série pour la famille et les amis.

J'ai utilisé des draps anciens en coton au tissage très serré , des cotons de mon stock aux jolis couleurs. Pour les premiers masques j'ai thermocollé de la viseline pour faire une barrière supplémentaire.

Jusqu’à présent je mettais trois couches de tissu, il semblerait que deux suffisent...

Deux solutions: l'élastique passant derrière les oreilles ou celui qui passe derrière le crane.

Très vite est arrivé le problème de l'élastique, j'ai épuisé les réserves et c'est devenu introuvable.

La solution du jersey coupé en bandes de 2 cm de large est une bonne alternative. Je fabrique ainsi des liens à nouer derrière la tête.

 

Nouvelle version !

Après avoir lu l'article de Annabelle, alias nabelmumu, j'ai fait un essai avec un système pour éviter la buée en cas de port de lunettes. On laisse un  un espace de quelques centimètres non cousus dans la couture du haut pour insérer un fil légèrement rigide qui prendra la forme de nez.

Ici il s'agit d'un lien qui fermait un sachet de thé, il faut penser à récupérer les liens des paquets de brioche etc..  Un fil métal qui se tord facilement peut également faire l'affaire.

En effet on évite la buée avec les lunettes , c'est beaucoup plus confortable.

Il semble que l'on se dirige vers le port de masque obligatoire après le confinement, j'espère avoir cousu utile...

17 avril 2020, j'ajoute cette photo pour rassurer mes abonnées. Ce masque a été enfilé vite fait pour la photo, il n’est pas positionné correctement, je ne l'ai pas étiré afin qu'il recouvre le menton, et il n'est pas assez remonté sur le nez. Vous pouvez lire les conseils avisés dans les commentaires. Merci chères abonnées !

Le suivant l'est !

 

Partager cet article

Repost0

La robe porte-feuille du magazine Ottobre

Publié le par Caticolo

Bonjour chers abonné(e)s

Me voici aujourd'hui avec un style de robe jamais cousu encore: le style cache-coeur que j'aime beaucoup. Voici donc les robes porte-feuille, ou robes cache-cœur.

Avant de commencer celle-ci, j'ai fait des essais avec un jersey de mon stock car j'avais un peu peur du décolleté.

Je suis partie du patron de la robe Mia de L'usine à bulles, déjà cousue  ici .

J'avais choisi la version encolure ronde, mais on peut aussi coudre la version encolure cache-coeur bien profond. Heureusement, j'ai trouvé sur le net comment modifier le cache-cœur pour le rendre portable.

Sur le blog de Laisse Luciefer, j'ai trouvé le hack de la robe Mia. Je m'en suis inspiré pour créer le haut .

Le résultat est impeccable ! Sauf que je trouve la bande d'encolure trop large.

 

Ensuite , voilà que je tombe sur cette jolie robe de Kokechic , et j'avais le magazine dont le patron est issu !

(J'aimerais beaucoup trouver un jersey fleuri ...)

J'ai suivi fidèlement ses explications: comme elle, j'ai coupé le patron en une seule pièce, en attachant la jupe au haut.

Comme elle, j'ai fixé la bande d'encolure endroit contre endroit, puis j'ai replié vers l'envers sans faire de rentré d'ourlet pour éviter les épaisseurs. J'ai simplement surfilé le côté extérieur de la bande d'encolure.

Je me suis basée sur le corsage de la robe noire pour avoir un décolleté un peu plus fermé.

robe porte-feuille Ottobre
robe porte-feuille Ottobre

Mes liens sont bien longs !

robe porte-feuille Ottobre

Finalement, le décolleté est un peu ...décolleté !

robe porte-feuille Ottobre

J'ai utilisé un jersey de chez Myrtille que j'avais en stock. Stock qui baisse, mais heureusement j'ai encore deux trois jolis tissus !

robe porte-feuille Ottobre

Vous n'en verrez pas plus ! Et j'ai vraiment envie de cette robe en version fleurie, je vais essayer de trouver sur le net car à Amiens, le choix est réduit.

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

La veste Miller de Couturood

Publié le par Caticolo

Bonjour chers abonné(e)s

Il y a peu de patrons de couture homme sur le marché, alors quand la créatrice de Couturood s'est lancée, j'avais participé par l'intermédiaire de la plate-forme" kiss kiss bang bang"et en contre-partie, j'avais choisi ce patron de veste.

Pour moi, je trouve que c'est plutôt un gilet, mais un gilet "chic".

De quoi s'agit-il ?

C'est une veste légèrement cintrée, col en v assez profond, et doublée. Elle se boutonne. Il existe deux versions:

- col Mao en tissu, poignet avec une fente et poches plaquées

- col et poignets en bord côte et poches passepoilées.

Rien ne nous empêche de mixer les deux versions, comme je l'ai fait. J'avais acheté ce sweat sur le site des coupons de St Pierre, car j'aimais beaucoup la couleur et je trouvais que c'était un peu plus original que les traditionnels gris, bleu, vert foncé.... Mr Poecolo était beaucoup moins fan, je le voyais bien à son air...

Je n'avais pas de bord côte assorti, et les poches passepoilées avec du sweat plutôt épais ne me tentaient pas. Je suis donc partie sur le modèle A avec les poignets B.

Veste Miller Couturood

Mon retour sur le patron:

C'est un patron proposé au format pdf, A4, A3, A0, US letter. En A4: 28 pages, ça va encore à assembler, surtout que les feuilles s'assemblent deux par deux, le final est tout en longueur mais il y a la possibilité de couper entre les différentes parties, c'est plus facile à manipuler.

ATTENTION, il fait bien ouvrir le téléchargement avec Acrobat Reader, ce qui est précisé, et ce que je n'ai pas fait. Ainsi, vous pouvez choisir la taille que vous désirez imprimer, avec ou sans marge...moi, ayant tout imprimé, j'ai eu du mal à décalquer, je ne comprenais pas si les marges étaient comprises ou non, car il est dit dans les explications: " les marges sont de 1 cm", et c'est tout. J'ai donc envoyé un message via instagram à Maud, allias Bisoudoudou , pour demander des explications. Maud m'a très vite et très gentiment répondu, et c'est là que j'ai compris mon erreur.

Les premières étapes sont rapides et faciles . Au premier essayage, le col Mao était trop haut et se tenait trop droit. Puisque en double, il est un peu rigide. Je l'ai donc recoupé. On le voit sur la photo suivante, il est moins haut.

Veste Miller Couturood

Les explications sont claires, les pièces s'emboitent bien. Les manches se sont parfaitement laissées coudre, malgré l'embu. Ensuite on coud la doublure, pour que les manches s'enfilent facilement, j'ai choisi un tissu adapté.

C'est maintenant que tout se complique, il s'agit de coudre la doublure à la veste, et là j'ai trouvé les explications très légères !

J'ai déjà doublé la veste Chloée, et je me souviens du casse-tête ! Cette fois, pas besoin d'aller chercher un tuto, j'ai compris le principe mais j'ai eu beaucoup de mal. On commence par assembler au niveau des poignets, et ensuite on cogite, on cogite....

Bien entendu, il était écrit " attention que les manches ne se vrillent pas", je vous assure que j'ai fait attention, mais au premier retournement, c'est vrillé !!! donc, impossible d'y passer la main.

On ne s'énerve pas, on découd, on recommence...J'ai fini par insérer la doublure dans la veste comme si c'était terminé, pour comprendre comment j'allais faire. Là j'ai vu que je me suis trompée avec le poignet, je l'ai mis autour de la manche pour le coudre, et non dedans comme il le fallait. C'est important pour coudre la doublure ensuite, mais ce n'est pas grave, ça ne se voit pas !!!

veste Miller Courood

BREF, J'AI RÉUSSI !

La dernière étape, la plus angoissante, était celle des boutonnières... Comme d'habitude, les dix essais sur mon échantillon étaient parfaits, mais dès que je suis passée à la veste, ça a coincé. J'adore ma Pfaff, mais ses limites sont les boutonnières, comme dit la marchande. Dès qu'il y a de légères épaisseurs, elle me fait tous les coups foireux possibles. J'ai réussi à découdre trois ratés sans abimer le tissu, j'ai abandonné en me disant que j'allais demander à Belle Maman de m'apprendre à les coudre à la main. ( Belle Maman adore coudre les boutonnières !) Et puis finalement, à 22 heures, j'ai fait une dernière tentative, j'étais trop énervée pour aller me coucher. ET c'est passé ! Certes, la première n'était pas complète et la dernière trop longue, allez savoir pourquoi ?

Le lendemain, j'ai fignolé à la main, non mais, c'est pas la machine qui commande ici .

Veste Miller Couturood

Restait l'étape photo, pas le moment préféré du principal intéressé...

Veste Miller Couturood

Au fur et à mesure des essayages, Mr Poecolo s'est habitué à la couleur, et finalement, il aime bien. Ouf ! Et moi, j'ai été super fière quand ma mercière préférée, qui m'a conseillée pour les boutons, s'est exclamé" que c'est beau!".

Nous avons profité d'une accalmie pour prendre quelques photos, le mannequin était partant.

Veste Miller Couturood

Terminée le matin et portée aussitôt, le tissu s'est froissé sous la veste.

Veste Miller Couturood
Veste Miller Couturood
Veste Miller Couturood

Je suis partie sur la taille M en élargissant au L pour la poitrine, ce qui correspondait aux mesures. Je dirai que ce modèle ne taille pas grand, et qu'il est ajusté du fait qu'il est légèrement cintré. Mr Poecolo l'aurait préféré un peu plus long, quelques centimètres en plus m'auraient plu aussi.

Ainsi, j'ai à nouveau participé au défi" je couds pour un homme" organisé par Nabelmumu, vous pouvez voir  ici  les réalisations des participantes.

Publié dans Couture homme

Partager cet article

Repost0

Un livre d'éveil en tissu.

Publié le par Caticolo

Bonjour Mesdames et Messieurs les abonnés !

Voici un livre d'activités, ou "quiet book" . J'ai trouvé le concept intéressant pour un jeune enfant. Il s'agit d'apprendre à boutonner, déboutonner, manipuler les fermetures éclair, faire marcher ses petits doigts encore malhabiles.

Pour commencer, sur les couvertures j'ai imaginé du piqué libre, bien sûr ! Une fermeture assez facile avec une agrafe et un anneau maintient le livre fermé. Comme vous le voyez j'ai réutilisé du ruban reçu lors d'une commande chez pretty mercerie!

 

Premières pages: scratcher les bandes sur les modèles, ouvrir et refermer la fermeture éclair.

Le pommier:  le but est de resserrer , desserrer les liens pour attraper les pommes et les positionner sur l'arbre.

Pour apprendre à boutonner, une simple rondelle en feutre, je vous assure que pour un petit "bout de chou", ce n'est pas facile !

Pour la voiture, j'ai cousu des aimants dans les roues et sous le tissu jaune, aimants qui s'attirent ou se repoussent selon comment on les met. Il faut les glisser dans la pochette page de droite.

La petite fille a vraiment une grande bouche, j'aurais du plutôt coudre une grenouille ! On range la brosse à dents  et on glisse le dentifrice sous l'élastique.

Ce projet m'a pris pas mal de temps, j'ai thermocollé chaque tissu pour les rigidifier. Mais surtout, il a fallu imaginer un brouillon pour faire correspondre les pages de gauche avec celles de droite.

Mon  plaisir est de savoir que ce livre a du succès et qu'il ne faut surtout pas oublier une page.

a

a

Dans la foulée j'ai cousu un album photo pour le plus petit roudoudou, qui a l'air fortement intéressé et adore regarder ses photos !

a

a

Je vous met ici quelques liens , je me suis inspirée d'autres blogs, comme souvent.

un livre en tissu pour ses deux ans

sur etsy

sur pinterest

Partager cet article

Repost0

Le pantalon Dressed bis

Publié le par Caticolo

Bonjour !

Après une tentative de pantalon en velours élasthanne( trop grand pour moi), j’ai décidé de modifier le patron.  Vous pouvez voir   ICI le pantalon qui a atterri chez ma sœur. Malheureusement, il n'y a aucune indication sur le livre.

Je me suis inspirée du tuto fait par Artesane du pantalon Port de Pauline Alice;

Vous la voyez la fille contente ?

Donc, j'ai cherché comment éviter d'avoir une taille trop haute, et comment modifier la fourche pour supprimer les poches sous les fesses.

Comme conseillé, j'ai tracé une ligne à peu près perpendiculaire au droit fil. Cette ligne n'est pas à la même hauteur pour le devant et le dos, j'étais bien embêtée avec la fausse braguette. Sur cette photo, le devant et le dos sont alignés à partir du bas. On voit mieux avec la règle:

Ensuite, pour les fesses plates, j'ai réduit la courbure de la fourche au niveau du dos. On voit ici le pli formé en coupant puis superposant le patron. C'est mieux expliqué sur le lien.

Franchement, je suis ravie du résultat ! La taille n'est plus trop haute.

J'ai aussi réduit de 1 cm de large les côtés devant et dos, cela parce que ce velours est pas mal élastique.

On est bien d'accord, ce n'est pas un caleçon, il ne doit pas être hyper moulant.

Bref nous voici avec deux pantalons identiques, heureusement que Lojox habite loin d'ici !

Je lui ai même piqué son joli pull tricoté par notre maman mais brodé par Lojox.J'ai retrouvé le même velours à La Maison en Tissu, j'en ai profité pour faire une petite réserve, on n'a jamais trop de tissu, n'est-ce pas ?

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Le pantalon Dressed et le short Dressed

Publié le par Caticolo

Bonjour chers abonné(e)s

J'ai continué d'exploiter le livre de patrons de Deer and Doe: Dressed le livre.

Cette fois, j'ai cousu le pantalon. J'ai été attirée par la simplicité du modèle. Pas de fermeture éclair mais une ceinture élastiquée, avec une fausse braguette,une coupe droite resserrée aux chevilles et des poches.

Vous pouvez voir ici le dessin technique, et en même temps tous les autres patrons du livre.

Prudente, j'ai d’abord cousu une toile en commençant par la taille 36 (je sais que j'ai maigri).

J'ai décidé que cela me ferait un pantalon de pyjama. Comme vous le voyez, j'ai jonglé avec deux chutes de tissu presque identiques !

Dressed le pantalon

Que dire ? couture rapide et facile, impeccable. Cela ne se voit pas ici, mais il est un peu grand.

Je repars donc sur une deuxième toile, cette fois je vais coudre le short, puisque c'est le même patron. Une taille en dessous, donc en 34, ce qui n'a jamais été ma taille du commerce, je suis plutôt habituée au 38 pour les bas .

Dressed le short

Le tissu est un coton stretch déjà utilisé pour un jean dd safran.

Impeccable. La taille monte vraiment haut pour moi ( j'ai vu que pour certaines c'est au contraire un peu bas!) J'aime beaucoup le rendu mais honnêtement, je ne pense pas sortir un jour habillée ainsi... Ce sera plutôt cette version:

Dressed le short

Très contente du short, j'ai pu couper le velours strech acheté spécialement pour le patron.

toujours aussi facile et agréable à coudre, ce fut une affaire rondement menée...

Dressed le pantalon

Les poches sont assez grandes, la ceinture élastiquée confortable et il y a une fausse braguette qui se monte très facilement.

Dressed le pantalon

Essayage: c'est pas mal mais....

Dressed le pantalon

La taille monte très haut, et pour que le pantalon soit confortable, je dois encore le remonter...Il me paraît encore trop grand !

Il faut dire que j'ai fondu, encore perdu quelques kilos

et puis j'suis mal foutue, pas d'fesses pas d'cuisses.

Allons allons, cessons de nous plaindre, ça tombe bien, voici quelqu'un à qui ce fute va aller.

TADAM !

Dressed le pantalon

On dirait qu'il est parfait.

Dressed le pantalon
Dressed le pantalon

Vu de face, dos et de profil, rien à redire.

Dressed le pantalon

Elle exagère,ma sœur, n'est-ce pas ?

Mais c'est de bon cœur que je lui ai offert.

Je suis sûre que notre petit papa aurait bien rigolé, lui qui vient de nous quitter, lui qui aimait rire...

Alors, je vais essayer de diminuer la taille( le patron commence en 34) et coudre une troisième version.

 

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

La robe Dressed à mange longues

Publié le par Caticolo

Déjà cousue en version manche courtes, tel que le veut le patron, je vous la présente maintenant légèrement modifiée pour l'hiver.

Dressed la robe à manches longues

Première modification: elle est en jersey. Théoriquement, il faut un tissu chaine et trame, mais le jersey ne m'a posé aucun problème, et même, je trouve qu'il convient parfaitement. J'ai modifié directement la ligne d'épaule en la rétrécissant en largeur de 2 cm vers le cou ( problème sur la précédente, ça baillait).

Dressed la robe à manches longues

Pour les manches, je me suis inspirée de la robe arum, toujours chez Deer and Doe.

 

Pas de pinces poitrine et des manches chauve-souris, cela me paraissait pouvoir fonctionner. Dans un premier temps j'ai simplement allongé la manche, en me basant sur le patron Arum. C'est une manche en deux parties, un devant et un dos, et assemblée d'abord par une couture dessus. Ensuite on coud le dessous en même temps que les côtés.

Mais à l'essayage, c'était beaucoup trop large. J'ai donc redessiner et recoupé, un peu au feeling.

Dressed la robe à manches longues

Quand à l'encolure, pas besoin de parementures, c'est donc encore plus rapide ! J'ai ressorti le livre de Marie Poisson:" coudre le stretch", pour voir comment coudre la bande d'encolure. Il est dit que , pour les encolures bateau, c'est très souvent un simple repli de moins de un cm. Parfait ! Je l'ai cousu à l'aiguille double.

Vous noterez que la gaine pour passer l'élastique est à la bonne largeur, je n'ai pas pris la surjeteuse pour la ceinture.

Dressed la robe à manches longues

J'ai retiré le manteau, vite fait pour les photos !

Dressed la robe à manches longues
Dressed la robe à manches longues

Il y a les poches, seules les manches sont modifiées. J'ai hésité à couper les manches version 7/8, j'aime bien, mais je peux toujours les retrousser !

Dressed la robe à manches longues

Bref, je suis ravie ! Certes j'ai perdu les jolis manchons de la version originale, mais une autre version me trotte dans la tête...

Affaire à suivre.

Tissu jersey de mon stock, je crois qu'il provient de chez Myrtille à Nantes.

MODICATION

J'ai descendu la taille de 2 cm, je préfère ainsi.

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

Dressed la robe

Publié le par Caticolo

Bonjour, me revoici avec un deuxième patron du livre Dressed de Deer and doe.

Cette robe est mon deuxième coup de cœur, alors tant pis si elle a des manches courtes, je couds en suivant mes envies!

Dressed la robe

De quoi s'agit-il ?

 

Un modèle certes tout simple, le genre que j'aime. J'avais trouvé cette double gaze à La Maison en Tissu et j'étais sûre  qu'elle  conviendrait parfaitement. Ce modèle se coud vite, j'aime beaucoup les manches, qui sont très faciles à assembler.

L'encolure est bateau, la parementure doit être thermocollée. Au premier essayage, zut, ça baille...

Est-ce à cause de la parementure un peu rigide ( j'ai pourtant acheté du thermocollant léger), à cause de la surpiqure ( j'avais l'impression que cela ne baillait pas avant). Ou bien c'est un problème récurrent chez moi, je dois souvent reprendre au niveau des épaules. Bref, j'ai démonté et repris de 1,5 cm à chaque épaule.

Dressed la robe

J'avoue avoir hésité à coudre la gaine pour passer l'élastique, car la robe me plaisait telle quelle lors de l'essayage! D'ailleurs je n’abandonne pas l'idée...

Tout se passait bien, donc. MAIS ATTENTION, il faut lire soigneusement et toujours réfléchir avant d'agir !

Au paragraphe 13, lors de l'assemblage final, il faut coudre la jupe au corsage, puis surfiler ensemble les surplus de couture SANS LES RECOUPER. C'est là que c'est important, car ensuite la gaine pour passer l'élastique se coud sur le haut du surplus...

Et moi, toute contente d'avoir une surjeteuse, j'ai surjeté...et coupé , il restait 8 mm de surplus !

Déjà, pour coudre le haut du surfilage, j'ai dû m’appliquer ! Mais pour faire passer un élastique de 1 cm, c'était impossible. J'ai essayé avec un de 6 mm, après deux heures de tentatives désespérées, j'ai abandonné. J'avais réussi à le passer, mais impossible de le faire coulisser. La robe avait une taille de guêpe...et moi pas !

Heureusement , j'ai pu passer un fil latex élastique, cela ne se voit pas trop. La ceinture est donc marquée, mais un peu moins large que le modèle.

Dressed la robe
Dressed la robe

 

Dressed la robe

Grand vent aujourd'hui, c'était difficile de prendre des photos à l'extérieur.

Dressed la robe

Au départ, je m'étais dit qu'il devait être possible d'ajouter des manches longues... Finalement je ne suis pas sûre de le faire car avec un pull ou un gilet, je trouve cette robe portable en hiver.

Dressed la robe
Dressed la robe

 

Dressed la robe
Dressed la robe
Dressed la robe

MODIFICATIONS

Lors du premier patron du livre, le chemisier , j'avais réalisé une toile en 38 qui était trop grande. Forte de cette expérience, j'ai décalqué le patron en 36. Heureusement qu'il me restait un peu de double gaze et que j'ai rapidement refait une toile, car cette fois, c'était trop serré. Donc attention, ce modèle ne taille pas du tout comme le chemisier, il est plus près du corps . Il n'y a pas de pinces poitrine. J'ai coupé le patron en 36 de carrure et élargi les côtés au 38/40. Je pense que j'aurais pu descendre un peu plus la taille.

Un modèle à refaire...

Et vous, vous arrive-t-il de coudre des robes à manches courtes en janvier ?

Publié dans Couture femme

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>